PARCOURS D’ACCOMPAGNEMENT

Création 2019
 / 

Dispositif chorégraphique participatif pour 10 duos de spectateurs , une déambulation et un site historique

À l’abri des regards, c’est un moment à part qui vous est proposé par Mélanie Perrier. La chorégraphe vous accueille pour un parcours à faire à deux. Vous serez simultanément l’initiateur, le guide et le spectateur. Ce sera l’occasion de rencontrer ou d’accompagner celle ou celui que vous connaissez autrement. À l’aveugle pour l’un, et par l’intermédiaire d’un carnet confié pour l’autre, chaque binôme fera l’expérience d’un parcours sensible, où la

danse est affaire d’approche et d’écoute fine. Ce sera doux, bienveillant, tactile, ludique, sensible. Pour une danse qui aiguise nos relations. Si vous êtes seul, vous trouverez un binôme pour ce parcours.

PARCOURS D’ACCOMPAGNEMENT consiste en une déambulation à l’aide de carnet/partition confié à chaque duo constitué et guidée par la chorégraphe le long d’un parcours délimité sur le site. 

Dans chaque duo l’une des personnes aura les yeux fermés sur tout le parcours, et l’autre la guidant à partir des indications d’un carnet distribué. Le parcours se fera deux fois dans un sens différent afin que chacun-e puisse expérimenter les deux postures.

Le parcours comporte plusieurs étapes.

Un premier temps collectif de mise en relation et de constitution des duos préside les parcours qui se feront en 2 temps. un temps de retour collectif d’expérience conclut le dispositif.

Le carnet comporte 7 moments à activer selon un parcours dans le site déterminé par la chorégraphe au préalable. 

Chaque duo entame son carnet de manière autonome.

La chorégraphe (accompagnée d’un-e médiateur/trice) organise le temps et oriente les duos sur le parcours en fonction des pages.

L’enjeu du carnet /partition est de proposer des indications de geste, mouvement, regard, articulées au lieu ou l’espace traversé. 

Ce dispositif chorégraphique, pleinement in situ a pour visée la découverte tactile, sensible, kinesthésique des lieux par la danse et la relation à deux et veillera pour cela à faire traverser des espaces différents (intérieurs, extérieurs, lumineux, sombres..) aux participant-es.

il offre tout autant une expérience sensible inédite de mise en relation avec une personne inconnue et un groupe, où s’active une écoute particulière, fine et bienveillante. 

une forme alternative qui articule proposition artistique et médiation culturelle.

Première : Maison Jean Vilar, Avignon, février 2019

Jauge maximale : 26 personnes, soit 13 duos. Possibilité de le faire plusieurs fois dans la journée.

© 2020 Compagnie 2 minimum / Mélanie Perrier
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram