NOS CHARMES N'AURONT PAS SUFFI

Entre performance plastique et dansée, ce solo pour Julie Guibert offre une expérience sensible autour de la danse et du visible, où la relation entre la danse et la lumière sur scène est particulièrement travaillée.

Une façon pour la chorégraphe de déjouer la séduction de l’image pour mieux revenir à la sensation toute particulière de l’état amoureux.

Cette pièce, écrite pour la danseuse Julie Guibert, cherche à combiner la vibration du mouvement avec la radiation de la lumière, l’ineffable de l’image avec la densité de la musique. Pour une relecture du corps dansant et de ce qui fonde la présence de l’interprète.

Tout commence au stade d’une conscience intime très particulière, qu’est celle de l’état amoureux. Sentir les résonances d’une rencontre amoureuse, tout en la délestant de sa charge dramaturgique.

Partir d’une nouvelle cartographie du corps pour écrire une traversée allant de la surface de la peau à la profondeur des organes, de la
hauteur du crâne à la largeur des pieds.

Pour une danse qui ne transporte pas une histoire mais une géographie.

De là, la lumière s’invite dans l’élaboration du mouvement. Grâce à un dispositif lumineux habillant directement le corps de la danseuse, la lumière est ici ce qui émane du mouvement de l’interprète et non ce qui le fixe, délimitant un espace environnant en permanente instauration.

De là, l’oeil du spectateur est rapidement mis en jeu, pris dans un ralentissement de sa perception du temps.

Générique

Conception et Chorégraphie : Mélanie Perrier

Interprète : Julie Guibert

Assistante Chorégraphique / Choréologue Benesh : Cécile Médour

Création Lumière & Costume : Erik Houllier & Alexandra Bertaut

Création Musicale : Silvia Borzelli

Scénographie : en collaboration avec Alexandra Bertaut & Erik Houllier 

Régisseur lumière et plateau en tournée : William Guez

Régisseur son : Nicolas Martz

 

Production : Cie 2minimum, 

Co-productions : Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine St Denis, DRAC Ile de France

Musée de la Danse/CCNRB Rennes, LePhare - CCN du Havre, CCNT de Tours. 

Avec le soutien du : Forum du Blanc Mesnil, Centre Culturel Suisse, Atelier de Paris-Carolyn Carlson, Paris, Gaîté Lyrique, Laboratoires d’Aubervilliers, Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Evry et d’Essonne,

Remerciements : Pauline Boyer, Alessia Vecchiet, Mariam Faquir, Sylvain Riejou, Marie Barbottin, Marion Abeille, Denis Lassiaille

© 2020 Compagnie 2 minimum / Mélanie Perrier
chainfile-pdf-o linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram